Quelles aides pour acheter une voiture propre ?

Malgré les restrictions effectuées lors de cette année 2019 sur les primes, l’État français s’engage toujours pour le véhicule électrique et le renouvellement de son parc automobile pour une mobilité plus durable. Voici donc les aides disponibles pour l’achat d’un véhicule propre.

Le bonus écologique 2019

Le bonus écologique est un dispositif qui permettait à tout acheteur de véhicule dit propre, de disposer d’une prime venant de l’État. C’est un dispositif à fort succès, mais pour des raisons budgétaires, l’État a dû se résoudre à restreindre son accès, tellement les demandes d’aide pour acheter une voiture propre ont afflué.

Désormais, seul l’achat d’une voiture électrique peut bénéficier du bonus écologique, les véhicules hybrides n’y ayant plus droit. Et même que le véhicule doit être neuf, avec un taux d’émission de CO2 ne dépassant pas les 20 g/km. Il devra être utilisé au moins 6 mois ou avoir parcouru 6 000 km avant de pouvoir être vendu. Le barème n’a toutefois pas changé, puisqu’il peut atteindre 6 000 € dans la limite de 27 % du prix d’achat du véhicule, toutes taxes comprises.

La prime à la casse

La prime à la casse accorde une aide financière à tout propriétaire d’ancien véhicule diesel ou essence désireux de le remplacer par une voiture propre. Plusieurs critères conditionnent l’obtention de cette prime. Il faut tout d’abord que le véhicule à détruire date d’avant 1997 pour la motorisation essence, et d’avant 2001 pour la motorisation diesel (ou 2006 selon le cas). Il doit être normalement assuré, non gagé ni endommagé.

Pour un ménage à RFR inférieur ou égal à 13 489 €, le véhicule acheté doit être électrique ou à taux d’émission de CO2 ne dépassant pas 116 g/km. Il peut être classé Crit’air 1, mais il faut qu’il soit neuf ou immatriculé après le 01/09/2019 pour être Crit’air 2. Pour un ménage à RFR supérieur à 13 489 € en revanche, le véhicule doit être électrique ou Crit’air 1 avec un taux d’émission de CO2 ne dépassant pas 50 g/km.

Montant de la prime à la conversion

Dans l’ensemble, l’achat d’un véhicule tout électrique bénéficie d’une prime à la conversion de 2 500 €, tandis que l’achat d’un véhicule classé Crit’air 1 (ou Crit’air 2) profite d’une prime de 1 500 €.

Pour un acquéreur, dont le RFR ne dépasse pas 13 489 €, la prime du tout électrique peut grimper jusqu’à 5 000 ou 11 000 € s’il roule 12 000 km ou plus par an, ou si la distance entre sa maison et son lieu de travail dépasse 30 km. La prime équivaut à 80 % du prix d’achat pour tout autre type de véhicule propre.

Assurance auto : comment calculer son bonus ?
Quel document fournir pour assurer une voiture ?